« Nos étoiles contraires », John Green

Ce livre raconte l’histoire d’Hazel Grace, une fille assez renfermé sur elle-même qui est en phase terminale d’un cancer de la thyroïde. Sous l’obligation de ses parents elle se rend à un groupe de soutien. Là-bas elle rencontre Augustus Waters, un garçon qui a eu un début d’ostéosarcome et qui est en rémission. Ils vont se passionner pour un roman qui se termine au milieu d’une phrase. Hazel et Augustus veulent aller à Amsterdam rencontrer son auteur pour avoir la fin de ce livre. Mais des complications arrivent et remettent le voyage en question. En plus de cette histoire passionnante, ce livre nous fait faire une grande réflexion. Nos étoiles contraires est un livre très triste donc je le déconseille aux personnes qui n’ont pas envie de pleurer!

 

Thèmes: récit de vie, maladie, amour

Nombre de pages: 330

Difficulté de lecture: ∗∗

Article rédigé par Lara.

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à « Nos étoiles contraires », John Green

  1. Guyod Amandine dit :

    Bonjour j’aimerais mettre un commentaire sur ce livre car c’est un livre que j’ai beaucoup aimé . C’est une histoire passionante et surtout vrai…Les personnages sont touchants et attachants . La maladie de Hazel Grace m’a vraiment attaché à l’histoire…javais envie de le finir le premier jour où je l’ai eu ! J’ai regardé le film qui m’a autant plus que le livre , voila ce livre m’a passionnée et j’espère que il y aura d’autres livres de ce genre !

  2. laurine dit :

    J’ai bien aimé ce livre grâce à l’attachement que nous procure certains personnages (comme Hazel ou Augustus), mais aussi leurs rencontres dans le groupe de soutien, c’est très romantique ! Par contre j’ai pas trop apprécié la fin, je ne comprends pas pourquoi Augustus retombe dans sa maladie alors, qu’à croire tout le reste du livre, il avait toute les chances de s’en sortir.
    Personnellement, mon moment préféré a lieu quand ils rencontrent l’auteur, quand ils vont à Amsterdam. Même s’ils sont déçus, je trouve que ce passage ramène le lecteur dans le monde réel ( que les apparences sont trompeuses, que même si l’auteur avait l’air d’être quelqu’un de génial, c’est en réalité un alcoolique assez méchant ! ).
    Pour conclure, je trouve ce livre génial, même si la fin est un peu trop dure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *