Auteur : Ecole Anne Frank

Tempête au haras, Chris Donner

Mon résumé :

C’est l’histoire de Jean-Philippe et de ses parents. Cela se passe de nos jours et dans un haras.

Il y a une jument qui s’appelle Belle Intrigante ; c’est la jument préférée de la maman de Jean-

Philippe et tous les ans, la jument met au monde un nouveau poulain.

Un jour, Belle Intrigante accouche en même temps que la mère de Jean-Philippe.

Les année passent, d’autres poulains naissent.

Une année, le père de Jean-Philippe va à Vincennes pour une course.

Jean-Philippe et son amie Wanda regardent la télévision depuis le haras mais il y a une grosse

tempête et la télé ne marche pas.

Les chevaux ont peur, hennissent, tapent du pied, ruent et trois chevaux s’échappent. Jean-

Philippe court vers le box de Belle Intrigante et sa pouliche Tempête, mais quand il ouvre la

barrière, la jument le contourne et part. Sa pouliche la suit mais fonce sur Jean –

Philippe, le fait tomber et l’écrase. Jean-Philippe s’évanouit.

Quand il rouvre ses yeux il est dans une chambre d’hôpital et les docteurs lui disent qu’il a perdu l’usage de ses jambes et ne le récupérera jamais …

Que va-t-il se passer ?

Ma critique :

Je conseillerais ce livre dès le CM.

Il m’a plu parce que j’adore les chevaux. Les personnages sont attachants et simples.

Je préfère Jean – Philippe parce qu’il a une vie pas très agréable avec son handicap mais il peut quand même devenir ce qu’il voulait, Jockey.

Le message que l’auteur veut faire passer est que l’on peut faire de belles choses même quand on est handicapé.

Ce livre m’a bien plus surtout quand Jean-Philippe gagne à Vincennes et qu’il monte à la place de Kévin Barillot qui devait courir sur la jument.

Gwen Jeandel – CM2 – Ecole Anne Frank

La balafre, Jean-Claude Mourlevat

La Balafre de Jean-Claude Mourlevat

Mon résumé :

C’est l’histoire d’un petit garçon nommé Olivier qui déménage à la Goupil. Avant d’aller se coucher, il va se promener. Au retour, il se fait attaquer par le chien du voisin qui lui aboie dessus.

Olivier court chez lui. Quand il rentre, il voit son père. Olivier lui dit «Tu es réveillé parce que tu as entendu un chien aboyer.» Son père lui répond que non.

Quelques semaines plus tard, il voit une fille en train de jouer au ballon sur la route puis elle disparaît …

Ma critique :

Mon point de vue sur ce livre est positif.

J’ai aimé ce livre parce que j’ai apprécié son rythme et son style.

Je conseille ce livre au CM2 et au collège. Dans ce livre, il y a du mystère.

Les personnages sont simples. Mon personnage préféré est Olivier. Le personnage qui m’a déplu, c’est Mme Goret.

Dans ce livre , J’ai éprouvé de la tristesse parce que une petite est morte.

Matéo Vézien – CM2 – Ecole Anne Frank

Mystère à la Citadelle, Roselyne Bertin

Mon résumé :

C’est l’histoire d’une petite fille qui s’appelle Ninon. Elle n’a pas envie d’aller à Belfort mais elle va devoir y habiter.

Le premier jour d’école, il y a un garçon qui n’arrête pas de lui dire des gros mots méchants.

Cette petite fille a un petit frère qui s’appelle Marius et à la fin du premier jour d’école, elle va à la citadelle de Belfort. Elle y rencontre un rat. Celui-ci devient son ami et après, il y a des jumeaux qui deviennent aussi ses amis.

En rentrant chez elle, elle voit un voleur qui dérobe des bijoux et des téléviseurs.

Ensuite, elle voit un papi qui lui dit qu’il ne faut pas traîner à cet endroit la nuit.

Que va-t-il se passer ?

Ma critique :

J’ai apprécié ce livre parce qu’il y a de l’action.

Je conseillerais la lecture aux élèves de 6ème et de 5ème.

Pour les personnages, je les ai tous aimés et ils sont drôles.

Je préfère la petite fille ; elle est simple. J’aime tous les lieux parce que cela se déroule à la citadelle de Belfort.

Le langage employé est familier et le vocabulaire est plutôt riche.

Le rythme est rapide. Et l’écriture est soignée.

Ma2 Belkaïd – CM2 – Ecole Anne Frank

Un si terrible secret, Evelyne-Brisou Pellen

Mon résumé :

Nathanaëlle est une fille de 15 ans. Elle perd ses grands-parents, Elise et René Blestin, la veille de Noël.

Ils se sont noyés dans un bassin de 20 cm d’eau. Pendant les vacances de Pâques, Nathanaëlle décide de se rendre dans la maison de ses grands-parents.

Elle découvre, dans leur grenier, le journal intime d’Elise. La jeune fille le lit et découvre que sa grand-mère était amoureuse d’un certain Virgile.

Ils avaient eu un enfant qui était donc le papa de Nathanaëlle. Celle-ci était époustouflée.

À la fin du journal, elle lut que sa grand-mère avait découvert que Virgile était un Allemand.

Et, à l’époque, la France était en guerre avec l’Allemagne. Elise n’aimait pas les Allemands …

Ma critique :

J’ai énormément apprécié ce livre car il y a du mystère et des drames.

J’aime quand il y a beaucoup de mystère, de suspense…

Je le conseillerais à un élève de CM.

Il y avait du suspense, il n’était pas long à lire et pas du tout ennuyeux.

Les personnages sont héroïques, très attachants et surtout simples. Le personnage que je préfère est Nathanaëlle car c’est elle qui va mener l’enquête.

L’écriture était soignée. Je pense que l’auteur a voulu faire passer comme message que, s’il y a un drame ; il ne faut pas rester là comme un piquet, il faut essayer de trouver une solution.

Il faut se demander comment et pourquoi ce drame est arrivé.

Ce livre m’a vraiment plu, j’aimerais le relire toute ma vie.

Mathilde Casadei – CM2 – Ecole Anne Frank

La sixième, Susie Morgenstern

Mon résumé :

C’est l’histoire d’une petite fille du nom de Margot ; elle rentre au collège du parc des Grands Pins.

Mais elle n’a pas envie d’être déléguée des élèves deux trimestres de suite.

Et aussi elle doit distribuer les cahiers, les porter, surveiller la classe, aller mouiller les éponges, chercher des craies.

STOP !

Elle décide de faire une réunion pour parler de la classe mais personne ne vient.

Ma critique :

Mon point de vue sur ce livre est positif.

J’ai apprécié ce livre parce qu’il n’est pas fade.

Il y a juste parfois des gros mots qui sont un peu violents pour des élèves en dessous du CM2.

Sinon, on ne s’ennuie pas trop.

On s’amuse à le lire, l’écriture est bien, les personnages aussi.

Ophélie Paquelin – CM2- Ecole Anne Frank

Robert, Niklas Radstrom

Mon résumé :

C’est l’histoire de Robert, un petit garçon de 8 ans, qui habitait en Suède.

Robert se leva et s’arrêta au milieu de la chambre. Il regarda autour de lui, il ne comprenait pas pourquoi il ne voyait rien. Il essaya d’allumer la lampe de chevet.

C’était inexplicable, un jeune garçon devenu aveugle à 7 ans !

Les docteurs n’avaient pas d’explication. Puis, un jour, Robert rencontra un homme invisible qui lui aussi ne voyait rien ; ils devinrent amis.

Un jour, il voulut aller à l’école mais ses parents ne le souhaitaient pas .

Ma critique :

J’aime bien ce livre car il n’est pas long.

Le langage est plutôt familier. L’écriture est soignée. Mon personnage préféré est Mikaela, la sœur de Robert.

Il y a des passages que je n’ai pas aimés.

Chaïnez Benadjila – CM2 – Ecole Anne Frank

Le squelette de l’hôtel rouge – Anouk Filippini

Le squelette de l’hôtel rouge d’Anouk Filippini

Résultat de recherche d'images pour "le squelette de l'hotel rouge"

Le résumé :

Nina, la petite parisienne habitait à Paris avec son chien Venise, Kim, sa mère et Gille son père.

Mais ils déménagèrent en Bretagne ; sa copine Sarah lui manquait beaucoup. Puis ils allèrent habiter un hôtel rouge car, au coucher du soleil, il devenait rouge.

La maman, Kim trouvait qu’il n’y avait rien à faire alors elle décida d’inscrire sa fille au centre équestre.

Mais Nina en eut marre ; elle décida de partir à la boulangerie sur le chemin ; elle croisa deux garçons qui s’appelaient Mallo et Yvon ; elle s’était perdue ; elle décida de leur demander son chemin.

Qu’allait-il se passer ?

La critique :

Le livre m’a beaucoup plu car il y a plein de mystère et j’adore l’ambiance ; par contre, le début est un peu difficile à comprendre. Mais après, cela va. Mais je vous déconseille de le lire le soir car vous pourriez faire des cauchemars.

Sinon, il est très amusant et trop cool. A la fin, cela ne m’a pas trop plu car c’est un peu dur.

Mais tous les personnages m’ont beaucoup plu ; ils sont très motivés.

Le langage est soutenu. Le vocabulaire est très riche. Je n’aime pas trop le druide à la fin.

Le personnage qui m’a le plus plu est Mala.

Les personnages sont drôles, héroïques et attachants.

Nejla Boussaha – CM2 -Ecole Anne Frank – Danjoutin.

Quand Anna riait – Yaël Hassan

https://i1.wp.com/i2.cdscdn.com/pdt2/8/7/4/1/700x700/9782203118874/rw/quand-anna-riait.jpg?w=910&ssl=1

Le résumé :

C’était en juillet 1942, dans une Datcha, il y avait grand-père, tante Noémie , cousines Déborah, Clara, Noa et les cousins Jérémie et Frank. Simon alla au grenier avec sa lampe torche.

Simon vit des cartons, il allait les ouvrir et il trouva une photo qui attira son attention. Il y avait grand père avec une fille aux cheveux bruns et les deux souriaient. Il demanda à son grand-père comment s’appelait la fille et il répondit qu’elle s’appelait Anna. La photo avait été prise le 4 juillet 1942. Cousine Déborah arriva et examina la photo.

Le lendemain Déborah et Simon  continuèrent les recherches. Grand-père partit à Paris ; il dit que personne ne devait venir. Et il laissa Grand-Mère toute seule.

Grand-père prit le train pour Paris puis le métro pour la station Père-Lachaise ; il traversa la place Auguste Métivier et il alla dans la rue du Chemin Vert.

Qu’allait il se passer ?

La critique :

Je vais donner un avis positif.

Il y a du suspense et j’adore cela. C’était l’époque parfaite pour cette histoire, les lieux étaient bien. L ‘intrigue était bien, l’écriture est soignée et le vocabulaire est plus riche que pauvre. Le rythme est lent mais cela colle à l’histoire.

Je conseillerais ce livre aux passionnés de suspense. Car il y en a beaucoup ; on se demande qui est méchant ou gentil. Le langage est soutenu.

Le seul point négatif, c’est qu’il y a des mots que je n’ai pas compris. Sinon, le livre est bien.

Les personnages sont simples. Je les aime tous. Mon personnage préféré est Simon, le héros du livre ; il nous entraine avec lui et on imagine ce qui se passe.

Evan Niedergang – CM2 – Ecole Anne Frank – Danjoutin

 

Cosette – Alain Paraillous

Le résumé :

C’est l’histoire d’une petite fille qu’on appelait Cosette. Sa maman la laissa chez des aubergistes qu’on appelait les Thénardiers et qui ne lui donnaient  rien à manger .

La Thénardier ordonna à Cosette d’aller remplir le seau d’eau, elle y alla et passa devant une boutique de jouets. Elle vit alors une poupée ; elle resta devant à la regarder mais elle pensa aux Thénardiers alors elle courut aller remplir  le seau.

A l’entrée du bois, elle alla au puits, elle remonta le seau et elle se mit à pleurer. Le seau était trop lourd, elle disait «je ne peux pas, je ne peux pas ».

Tout à coup, le seau devint moins lourd. Cosette leva les yeux et vit un homme.

Il lui porta son seau jusque chez les Thénardiers. La petite dit : « tu peux me rendre le seau parce que Mme Thénardier n’aime pas cela … ».

C’était Jean Valjean.

Ce Jean Valjean était un monsieur très connu. Au moment de décéder, la maman de Cosette avait dit  à Jean Valjean « Quand je serai décédée ,vous vous occuperez de ma fille, le monsieur tint sa promesse.

Jean Valjean rentra chez les Thénardiers. Voyant que Cosette était mal traitée, il lui offrit la poupée qu’elle avait vue.

La petite fille mit son soulier en bas de la cheminée et alla se coucher. Jean Valjean mit une pièce d’or dans le soulier de Cosette.

Qu’allait-il se passer ?

La critique :

Ce livre raconte l’histoire d’un personnage d’un des livres de Victor Hugo, « Les Misérables » qu’il a écrit en 1862.

Le livre m’a plu car c’est l’histoire d’une petite fille et j’aime cela.

Les personnages était simples et bons sauf deux qui étaient méchants.

Mon personnage préféré est Cosette.

Le langage employé est soit familier soit soutenu.

Le début est rapide. Et l’écriture est plutôt soignée.

Le livre est un peu triste parce que c’est l’histoire d’une petite fille qui a perdu sa maman.

Clémence Paquelin – CM2 – Ecole Anne Frank- Danjoutin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucie Aubrac Marion Besnard

Résultat de recherche d'images pour "lucie aubrac manon besnard"

Le résumé :

C’est l’histoire, pendant la deuxième guerre mondiale, de Lucie Bernard, jeune femme, fille de paysan.

Elle fait ses études à Paris pour devenir professeure d’histoire.

C’est à Paris qu’elle rencontre son mari Raymond qui est juif. Et la guerre commence ; Raymond se retrouve en prison et il est libéré avec d’autres.

Ensemble, ils créent le journal «Libération».

Raymond repart en prison car il est arrêté en même temps que Jean Moulin mais Lucie fait tout pour le faire sortir.

Elle demande de l’aide à des amis.

Que va-t-il se passer ?

La critique :

J’ai beaucoup aimé ce livre, mais il y avait trop d’images et j’ai trouvé cela dommage. Le livre est facile à lire mais il y avait aussi des mots compliqués.

Il y avait aussi du suspense, des moments où on est surpris par l’histoire .

Les personnages sont très courageux. Mon personnage préféré est Raymond.

Le rythme est rapide, l’écriture est soignée.

Quand on lit, le livre on a l’impression d’y être.

Matteo Bumbar-Roda – CM2 – Ecole Anne Frank Danjoutin