Auteur : Quentin DE MUYNCK

« Harry Potter et l’Enfant Maudit », Jack Thorne, J.K. Rowling, John Tiffany

Harry Potter et l’Enfant Maudit (originalement Harry Potter and the Cursed Child) est le « huitième tome » de la série des Harry Potter. Ce livre a suscité énormément d’émois et d’excitation de la part des fervents de cette série. Contrairement aux précédents tomes, ce livre n’est pas un roman mais une pièce de théâtre divisée en 4 actes regroupés dans 2 parties différentes. De plus, le script n’a pas été écrit par J.K. Rowling mais par le dramaturge Jack Thorne. Le script de cette pièce est paru ce 31 juillet 2016 en version originale (anglais) et ne paraîtra que le 14 octobre 2016 en version française !

Intrigue (sans spoiler !) :

Harry Potter, 37 ans, chef du département de la justice magique , marié à Ginny Weasley, 3 enfants. Nous sommes le 1er septembre 2017 et son plus jeune fils, Albus Severus Potter, est sur le point de rentrer à Poudlard pour la première fois. Une fois dans le Poudlard Express, il choisit de s’asseoir dans le compartiment d’un garçon dénommé Scorpius, qui deviendra son meilleur ami. Scorpius Malfoy est le fils de Draco et Astoria Malfoy. Cependant, une rumeur court selon laquelle Draco ne pouvait avoir d’enfants, et, qu’afin de prévenir l’extinction de la lignée des Malfoy, il aurait utilisé un Retourneur de Temps pour envoyer sa femme dans le passé afin qu’elle puisse avoir un fils avec…. Lord Voldemort…. Draco ne cesse de se défendre et d’essayer de contrer cette rumeur en clamant le fait que tous les Retourneurs de Temps ont été détruits pendant la bataille du Département des Mystères (cf. Harry Potter et l’Ordre du Phénix). Malheureusement, une autre rumeur court : il en aurait été saisi un chez un fameux Théodore Nott…

La vie continue cependant… Albus passe sa première année, sa deuxième année ainsi que sa troisième année à Poudlard. Ses relations avec son père s’enveniment, Albus en a en effet plus qu’assez d’être le fils du grand Harry Potter. Quelques jours avant sa quatrième rentrée, Albus surprend une conversation entre son père et un vieil homme en chaise roulante : Amos Diggory. Celui-ci veut récupérer son fils, Cédric, tué lors du tournoi des Trois Sorciers lorsqu’Harry n’avait que 16 ans. Il affirme savoir que le Ministère de la Magie conserve un Retourneur de Temps et il veut en faire usage pour récupérer son fils. Harry n’accédera pas à sa demande, il est en effet trop dangereux de retourner plus de quelques heures dans le temps. Delphi, l’infirmière et la nièce d’Amos, surprend Albus dans les escaliers. Ils font connaissance et Delphi propose à Albus de passer voir Amos à la Maison Saint Oswald pour vieux sorciers et vieilles sorcières.

Le jour de la rentrée, sur le quai 9 3/4 de la gare de King Cross, Rose Granger-Weasley (fille d’Hermione Granger et de Ron Weasley) révèle à Albus que Harry a bel et bien saisi un Retourneur de Temps. Abasourdi par la nouvelle, Albus doit néanmoins monter dans le Poudlard Express et se rendre à Poudlard.

Cette intrigue est maintenant terminée, cependant, l’histoire tout entière se base, comme avec Harry, sur une prophétie, que voici :

Quand ce qui peut être épargné sera épargné, quand le temps sera remonté, quand les enfants invisibles assassineront leur père, alors reviendra le Seigneur des Ténèbres.

When spares are spared, when time is turned, when unseen children murder their fathers : then will the Dark Lord return. (version originale)

Mon avis :

Premièrement, lorsque j’ai commencé à lire la pièce, j’ai été quelque peu dérouté : le fait de retrouver les codes du théâtre avec les didascalies, les noms de personnages en capitales m’a un peu perturbé, et surtout, le style d’écriture est complètement différent de celui de J.K. Rowling… On ne retrouve plus son style qui à mon sens était adapté aux adolescents et plus ancré dans l’histoire, on retrouve ici un langage beaucoup plus banal, les auteurs ne se sont pas appropriés le langage du monde magique… Là où J.K. Rowling mettait un point d’honneur à détailler certaines scènes et a en cachées certaines, ici, tout se passe extrêmement vite, avec peu de détails. Certains personnages (ex. : Professeur McGonagall) ont complètement perdu leur caractère de l’ancienne histoire. On ne retrouve plus non plus les anciens leitmotivs des personnages (mimiques, expressions, etc…) On se laisse cependant facilement porter par l’histoire bien qu’elle ne soit pas très originale en elle-même. Je regrette aussi que l’histoire ne se centre que sur quelques personnages : peu de l’ancienne histoire referont surface… De plus, Poudlard est complètement absent/extérieur à l’histoire, on sait qu’Albus y va chaque année ; mais les auteurs ont ellipsé Poudlard de la pièce, seule la première rentrée d’Albus est écrite.  L’histoire fait pas mal de come-backs et qui, je pense, a permis de combler les vœux des fans plus qu’autre chose. Bien sûr, ces critiques, je les ai faites après avoir lu la pièce d’une traite ! Quoiqu’on puisse en dire, j’ai vraiment été soulevé par l’histoire  : le suspens, l’anxiété, enfin l’émotion étaient au rendez-vous ! Cette pièce doit pour moi être lue, mais c’est loin d’être le meilleur tome des Harry Potter ! Je pense que cette pièce doit être bien mieux jouée que lue !
N.B. : le livre est pour le moment disponible uniquement en anglais ! Rendez-vous le 14 octobre pour la version française !

P.S. : J.K. Rowling vient d’annoncer qu’elle allait publier encore 3 recueils de nouvelles écrits par ses soins le 6 septembre !

Nombre de pages : 360
Thèmes : Aventures, Fantastique
Difficulté : *** (et ***** pour la version originale (vocabulaire assez compliqué et très varié, expressions, et beaucoup d’américain et de langage oral))

SERIE : « Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel », Michael Scott

Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel, série de 6 livres :

  1. L’Alchimiste (Disponible au CDI)
  2. Le Magicien (Disponible au CDI)
  3. L’Ensorceleuse (Disponible au CDI)
  4. Le Nécromancien (Disponible au CDI)
  5. Le Traître (Indisponible au jour du 23/09/15)
  6. L’Enchanteresse (Indisponible au jour du 23/09/15)

Intrigue : San Fransisco, en plein été, Josh Newmann et Sophie Newmann qui sont alors en vacances décident de chercher un job d’été pour combler leur ennui (leurs parents sont partis en voyage, étant archéologues). Josh trouve du travail dans une libraire et Sophie dans un café adjacent. Un jour, alors que Josh et Nicolas étaient en train de trier des livres, deux grosses créatures de terre et un homme dégageant une forte odeur d’œufs pourris (soufre), le Dr John Dee entrèrent dans la boutique et commencèrent à tout saccager. S’apercevant de la présence de Nicolas, ils lui arrachent des mains un livre très ancien appelé : le Codex. Alertées, Sophie et Pernelle (femme de Nicolas et gérante du café) arrivent pour les défendre. Josh parvient à arracher in extremis deux pages du Codex au Dr John Dee. Dans la tumulte, le Dr John Dee arrive à enlever Pernelle.  Nicolas Flemming qui n’est rien d’autre que le célèbre Nicolas Flamel prend la fuite avec les deux jumeaux qui ne comprennent absolument rien de ce qui leur arrivent… Nicolas leur explique que chaque personne a une aura et que leurs auras ne sont pas comme les autres, elles sont or et argent. Ils découvrent que leur monde n’est qu’un monde parmi des centaines et qu’ils existaient bien des civilisations avant les premiers australopithèques, l’Univers tel qu’ils pensaient le connaître n’est rien d’autre qu’un royaume des Ombres parmi d’autres. Ils apprennent aussi qu’il existe quatre magies élémentaires mais que pour pouvoir utiliser leurs auras, ils doivent être éveillés, un processus extrêmement dangereux… Une  prophétie qui semble leur être destinée leur est révélée :

« Les deux qui ne sont qu’un et celui qui est tout. L’un pourra sauver le monde et l’autre le détruire »

Mon avis : Une série que j’ai trouvé fabuleuse, l’univers créé par Michael Scott est tout simplement merveilleux. L’histoire bien que très complexe est passionnante, les jumeaux feront la connaissance de personnages extraordinaires : Shakespeare, Jeanne d’Arc, Prométhée et tant d’autres. La mythologie est très présente dans cette série, beaucoup de personnages, de beaucoup de mythologies sont mis en relations. Entre batailles, rencontres, trahisons, les jumeaux feront-ils le bon choix ? « L’un pour le sauver, l’autre pour le détruire »… Tant de questions que l’on pense avoir résolues dès la lecture du quatrième tome mais on ne découvre la vérité que dans les derniers chapitres du dernier tome ! À lire absolument si vous avez aimé les sagas telles que Harry Potter, Hunger Games !

« Au Bonheur des Dames », Emile Zola

Roman d’amour et documentaire, ce roman parle de l’apparition des grands bazars durant la Troisième République.

 Denise, jeune normande âgée d’une vingtaine d’années, arrive de Valognes à Paris. Tutrice de ses deux frères depuis la mort de ses parents, elle s’installe à Paris pour trouver du travail, là où celui de Valognes ne lui suffisait plus. Elle constata que l’on ne trouvait du travail que dans les grands bazars et se fit embaucher comme vendeuse aux rayons des confections avec l’appui d’Octave Mouret, directeur du « Bonheur des Dames » qu’elle rencontra parce qu’elle était arrivée trop tôt à l’enseigne. Mal vue par les actuelles vendeuses, elles ne lui laissaient jamais aucune vente sérieuse. À la suite d’un quiproquo, elle se fit renvoyer et se trouva à la rue. Mais elle retrouva un emploi chez Robineau, lui aussi congédié du Bonheur des Dames. Mouret ayant appris la nouvelle, lui proposa à de multiples reprises des offres de réhabilitations qu’elle refusa maintes fois jusqu’au jour où Robineau dut se séparer d’elle. Elle retourna donc au Bonheur des Dames et gravit les échelons jusqu’à devenir première de son rayon. Mouret, fou amoureux d’elle, lui déclara sa flamme mais Denise refusa malgré son amour réciproque de devenir sa maîtresse. Mouret la supplia, elle refusa, il la menaça, elle refusa, il la re-supplia, elle refusa de nouveau. Il alla même jusqu’à la demander en mariage et le jour où elle apporta sa démission, elle consentit enfin à devenir sa femme.

 

Nombre de pages : 445
Thèmes : Amour ; Aventures ; Récits de vie
Difficultés : ***

« Lettres Anonymes », Josette Chicheportiche

Couverture de "Lettres Anonymes"Un roman divisé en trois parties. C’est l’histoire du jeune Honorin, 15 ans. Il vit seul avec son père depuis sa naissance où sa mère est soi-disant morte. Honorin mène une vie paisible ou plus justement une vie sans « mouvements » jusqu’au jour où il reçoit une mystérieuse lettre non-timbrée, non-signée qui lui indique un itinéraire à suivre. Honorin en parle à son ami José qui suit toutes les grandes affaires criminelles depuis l’âge de ses six ans et qui lui déconseille d’y aller, malgré ses avertissements. Il y va et en revient puis une autre lettre arrive avec cette fois un billet pour un spectacle qui tourne autour de l’ « Afrique » puis encore une autre lettre qui l’envoie cette fois dans une rue au visuel, aux odeurs d’Afrique… Tout semble tourner autour de l’Afrique, les lettres continuent d’arriver et Honorin va bientôt découvrir qui est ce mystérieux personnage qui va changer sa vie à jamais…

Nombre de pages : 207 (CDI)
Thèmes : Récits de vies, Aventures
Difficulté : **

« Deux Graines de Cacao », Evelyne Brisous-Pellen

Nous sommes en Bretagne, 1819, Julien fils de René Abalain, le directeur d’une chocolaterie (le chocolat était une denrée très rare à cette époque) est en cours, lors de l’appelle, un de ses camarades a la fâcheuse idée de l’appeler « Chocolat », et de dire que c’est un enfant adopté, ramené par son père lors du transport d’une cargaison de chocolat en provenance des Antilles. Pendant le cours, Julien fait un malaise, il est transporté à l’infirmerie, quand il revient à lui, il est seul dans l’infirmerie, il se rend dans le bureau du directeur et découvre qu’il est un enfant adopté en provenance d’Haïti… Soit, Julien décide de s’embarquer à bord du « Prince Sauvage », un navire supposé aller à Haïti, il ne se doute alors pas que l’aide infirmier le suit et s’embarque à son tour… Pendant la traversée, le capitaine révèle que son bateau ne va pas vers Haïti mais vers l’Afrique pour faire de la traite négrière*1. Julien passe donc par l’Afrique et arrive à Cuba où il déserte le bateau avec un homme de l’équipage, Youenn… Que va-t-il découvrir sur ses origines ? Que va-t-il arriver ?
Lisez le livre pour le savoir !

 

*1 : Pendant la période de l’esclavage, les marchands européens utilisent le commerce triangulaire, les marchands partent d’Europe avec des armes à feu, des miroirs, des tissus etc. et les échangent en Afrique contre des esclaves, ils échangent ensuite aux Antilles les esclaves contre des marchandises rares : sucre, cacao, rhum…

Nombre de pages : 309 (format de poche)
Thèmes : Récit de vie, Aventures
Difficulté : ***

« Najwa ou la mauvaise réputation », Kochka

 Najwa est au sixième mois de sa grossesse, elle sent déjà des contractions, son bébé veut sortir. Oum Khalifé, la sage du village dit que Najwa doit rester couchée. Mais Najwa est une femme active qui même quand son dos est fatigué, s’assoit et recoud des vêtements, les plie…. Sauf que là, repos complet obligé ! Son mari, Youssef a une idée pour la faire tenir tranquille : il descend en ville et achète….. une télévision ! Mais Najwa ne veut pas en entendre parler. Mais le lendemain, elle se laisse tenter et allume le poste…..

Thème : Récit de Vie
Nombre de Pages : 106
Difficulté : **

 

 

« Le Petit Sommeil », Benjamin et Julien Guérif

  Pierre est un lycéen en seconde, il est timide et ne s’intègre pas bien dans sa classe. Pour son cours d’économie, il doit réaliser un stage de 3 semaines en entreprise. Mais repoussant toujours à plus tard, il n’a pas d’autres choix que de faire son stage dans une maison de retraite où travaille sa mère en tant   qu’aide-soignante. Pierre y fait la connaissance de Michael avec qui il va travailler tout au long de son stage. Il fait la rencontre d’un mystérieux Mr Braun,   occupant de la chambre 119, Ils parlent ensemble de littérature, de théâtre mais Mr Braun, grand manipulateur commence à demander à Pierre de lui ramener quelques bouteilles d’alcool, puis lui propose un marché….

Nombre de pages : 146
Thèmes : Récits de Vies, Aventures
Difficulté : **

« Le chien des Baskerville », Sir Conan Doyle

 Sherlock Holmes et son ami Watson sont confrontés à une nouvelle affaire : le docteur Mortimer vient leur rendre visite car il trouve suspecte, la mort de son ami. Il décède d’une attaque cardiaque après une balade dans la lande du Devonshire. Le docteur raconte à Sherlock l’étrange malédiction qui règne sur la famille des Baskerville depuis la mort de Hudo de Baskerville, égorgé par un chien démoniaque après avoir voulu violer une jeune femme. L’héritier de Sir Charles arrive du Canada : Sir Henry de Baskerville. Mais Sherlock Holmes ne croit pas à ces phénomènes surnaturels, il mène l’enquête et la qualifie de « la plus grande enquête de tous les temps ». Holmes demande à Watson de rester avec Sir Henry pour le protéger pendant qu’il prétend régler des affaires plus importantes. Après la mort de Sir Charles, on entend des aboiements la nuit, certains paysans affirment même avoir vu une bête gigantesque ! Que va t-il se passer ? Sir Henry va-t-il survivre ? Qui est donc le coupable ?

Toutes les réponses sont dans ce livre !

Nombre de pages : 190
Thèmes : Aventures, Fantastique, Policier, Science-fiction
Difficulté : ***