Catégorie : Récits de vies

Papers [Wattpad]

Un bout de papier, une nouvelle histoire.

Un bout de papier arrivé sur la table d’une jeune, prénommé Callie. Dessus, est inscrit « Tu es belle Callie ». Un tout petit papier, qui va tout changer.

Elle est amoureuse depuis longtemps de Sammy. Comme elle le dit, c’est le cliché de sa vie. Elle, amoureuse du plus beau, du plus gentil, du garçon plus populaire du lycée, qui ne lui a jamais adressé la parole. Un jour, Brandon, un des meilleurs ami de Sammy, lui propose une partie de baby foot. Elle accepte, et se rapproche un peu plus de la bande d’amis. Elle reçoit donc un papier, anonyme. S’en suit une petite discussion, avec le propriétaire, dont elle ne connaît pas l’identité. Ils s’échangent leur numéro de téléphone, et continuent de parler par messages. Est-ce Sammy, la personne qu’elle souhaiterait? Ou plutôt un admirateur secret?

 

L’histoire est très courte, elle contient seulement 10 chapitres. C’est en quelque sorte une chronique, très bien écrite. Je la recommande pour les personnes qui aiment lire de courtes histoires, elle est très bien écrite.

L’auteure est @just_my_words et le livre est UNIQUEMENT disponible sur Wattpad

(voir la fin de l’article « différente » pour avoir plus d’informations sur la plateforme Wattpad)

Fous de foot

C’est l’histoire de Sonia une petite fille très sportive. Son sport préféré est le foot . Elle en fait depuis qu’elle est petite . Dans son école beaucoup de monde fait du foot . J’étais dans une équipe . Mais Sonia et sa famille va déménager . Sonia va se retrouver dans une nouvelle école et va donc quitter son équipe . Et essayer d’en retrouver une dans l’école où elle va aller . Dès qu’elle arrive dans sa nouvelle école il y a une équipe de foot qui s’appelle le P.S.-G. . Dans cette équipe il n’y a que des garçons qui jouent mais Sonia veut jouer . Elle demande mais on lui dit non à chaque fois parce que c’est une fille et que les filles dès qu’elles font du foot elles ne marquent jamais . Elle essaye de créer une équipe mais aucune fille ne veut faire de foot, elles disent toutes que c’est un sport de garçon . Mais il y a une personne qui l’encourage, c’est Djamel . Djamel est un enfant super sympa qui est dans l’équipe des P.S.-G. . Cette personne voudrait bien que Sonia soit dans l’équipe.  Il va tout faire . Jusqu’au jour où il y a le match , le vrai match , celui pendant lequel Sonia pense trouver sa place dans l’équipe.

Le match :                                                         P.S.-G. /VS/ FC.Bougnolles .   Une équipe que personne ne souhaite rencontrer . Ce jour fut la merveille pour Sonia la fan de foot …

 

COMMENTAIRES : Ce livre est simple à lire sachant que je l’ai lu en 2 soirs . L’âge minimum est de 8 ans .                         ●☆Audrey

Quand Anna riait – Yaël Hassan

https://i1.wp.com/i2.cdscdn.com/pdt2/8/7/4/1/700x700/9782203118874/rw/quand-anna-riait.jpg?w=910&ssl=1

Le résumé :

C’était en juillet 1942, dans une Datcha, il y avait grand-père, tante Noémie , cousines Déborah, Clara, Noa et les cousins Jérémie et Frank. Simon alla au grenier avec sa lampe torche.

Simon vit des cartons, il allait les ouvrir et il trouva une photo qui attira son attention. Il y avait grand père avec une fille aux cheveux bruns et les deux souriaient. Il demanda à son grand-père comment s’appelait la fille et il répondit qu’elle s’appelait Anna. La photo avait été prise le 4 juillet 1942. Cousine Déborah arriva et examina la photo.

Le lendemain Déborah et Simon  continuèrent les recherches. Grand-père partit à Paris ; il dit que personne ne devait venir. Et il laissa Grand-Mère toute seule.

Grand-père prit le train pour Paris puis le métro pour la station Père-Lachaise ; il traversa la place Auguste Métivier et il alla dans la rue du Chemin Vert.

Qu’allait il se passer ?

La critique :

Je vais donner un avis positif.

Il y a du suspense et j’adore cela. C’était l’époque parfaite pour cette histoire, les lieux étaient bien. L ‘intrigue était bien, l’écriture est soignée et le vocabulaire est plus riche que pauvre. Le rythme est lent mais cela colle à l’histoire.

Je conseillerais ce livre aux passionnés de suspense. Car il y en a beaucoup ; on se demande qui est méchant ou gentil. Le langage est soutenu.

Le seul point négatif, c’est qu’il y a des mots que je n’ai pas compris. Sinon, le livre est bien.

Les personnages sont simples. Je les aime tous. Mon personnage préféré est Simon, le héros du livre ; il nous entraine avec lui et on imagine ce qui se passe.

Evan Niedergang – CM2 – Ecole Anne Frank – Danjoutin

 

Cosette – Alain Paraillous

Le résumé :

C’est l’histoire d’une petite fille qu’on appelait Cosette. Sa maman la laissa chez des aubergistes qu’on appelait les Thénardiers et qui ne lui donnaient  rien à manger .

La Thénardier ordonna à Cosette d’aller remplir le seau d’eau, elle y alla et passa devant une boutique de jouets. Elle vit alors une poupée ; elle resta devant à la regarder mais elle pensa aux Thénardiers alors elle courut aller remplir  le seau.

A l’entrée du bois, elle alla au puits, elle remonta le seau et elle se mit à pleurer. Le seau était trop lourd, elle disait «je ne peux pas, je ne peux pas ».

Tout à coup, le seau devint moins lourd. Cosette leva les yeux et vit un homme.

Il lui porta son seau jusque chez les Thénardiers. La petite dit : « tu peux me rendre le seau parce que Mme Thénardier n’aime pas cela … ».

C’était Jean Valjean.

Ce Jean Valjean était un monsieur très connu. Au moment de décéder, la maman de Cosette avait dit  à Jean Valjean « Quand je serai décédée ,vous vous occuperez de ma fille, le monsieur tint sa promesse.

Jean Valjean rentra chez les Thénardiers. Voyant que Cosette était mal traitée, il lui offrit la poupée qu’elle avait vue.

La petite fille mit son soulier en bas de la cheminée et alla se coucher. Jean Valjean mit une pièce d’or dans le soulier de Cosette.

Qu’allait-il se passer ?

La critique :

Ce livre raconte l’histoire d’un personnage d’un des livres de Victor Hugo, « Les Misérables » qu’il a écrit en 1862.

Le livre m’a plu car c’est l’histoire d’une petite fille et j’aime cela.

Les personnages était simples et bons sauf deux qui étaient méchants.

Mon personnage préféré est Cosette.

Le langage employé est soit familier soit soutenu.

Le début est rapide. Et l’écriture est plutôt soignée.

Le livre est un peu triste parce que c’est l’histoire d’une petite fille qui a perdu sa maman.

Clémence Paquelin – CM2 – Ecole Anne Frank- Danjoutin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucie Aubrac Marion Besnard

Résultat de recherche d'images pour "lucie aubrac manon besnard"

Le résumé :

C’est l’histoire, pendant la deuxième guerre mondiale, de Lucie Bernard, jeune femme, fille de paysan.

Elle fait ses études à Paris pour devenir professeure d’histoire.

C’est à Paris qu’elle rencontre son mari Raymond qui est juif. Et la guerre commence ; Raymond se retrouve en prison et il est libéré avec d’autres.

Ensemble, ils créent le journal «Libération».

Raymond repart en prison car il est arrêté en même temps que Jean Moulin mais Lucie fait tout pour le faire sortir.

Elle demande de l’aide à des amis.

Que va-t-il se passer ?

La critique :

J’ai beaucoup aimé ce livre, mais il y avait trop d’images et j’ai trouvé cela dommage. Le livre est facile à lire mais il y avait aussi des mots compliqués.

Il y avait aussi du suspense, des moments où on est surpris par l’histoire .

Les personnages sont très courageux. Mon personnage préféré est Raymond.

Le rythme est rapide, l’écriture est soignée.

Quand on lit, le livre on a l’impression d’y être.

Matteo Bumbar-Roda – CM2 – Ecole Anne Frank Danjoutin

Les larmes de la maîtresse- Véronique Delamarre Bellégo

https://i2.wp.com/ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.r87.cf1.rackcdn.com/attachments/large/1/9/4/004362194.jpg?resize=196%2C329

Le résumé :

C’est l’histoire d’une classe et de sa maîtresse pendant une année scolaire dans le nord de la France.

Un jour avant la rentrée, Marie (un des personnages principaux) espère voir sur la liste qu’elle va avoir un maître ou une maîtresse gentils.

Elle apprend qu’elle a Mme Julia Jour, une nouvelle institutrice qui arrive à l’école parce qu’une ancienne s’est mise à la retraite.

Les élèves passent de très bons moments avec elle jusqu’au jour où elle se met à pleurer tous les jours.

Les élèves vont tenter de mener l’enquête pour savoir pourquoi elle est si triste.

Ils essaient de lui demander ce qu’elle a mais elle ne veut pas en parler. Ils décident d’enquêter dans son entourage…

La critique :

Le livre est plein d’humour et de suspense.

J’ai apprécié ce livre parce qu’il est joyeux et parce qu’il y a de l’humour.

Je le conseille aux amateurs de suspense.

Les lieux sont bien et ont une importance dans le livre. Les personnages sont marrants et originaux.

L’histoire se développe petit à petit. Le langage est soutenu et l’écriture est plutôt soignée.

L’auteur veut faire passer le message qu’il ne faut jamais se sentir coupable.

Je trouve ce livre très bien.

Loan Ranoux – CM2 – Ecole Anne Frank – Danjoutin

 

 

 

the fault in our stars – nos étoiles contraires

TRésultat de recherche d'images pour "the fault in our stars"he fault in our stars is a book wrote by John Green.

Hazel Grace Lancaster is a 16 years old girl. She has got a cancer which has spread to her lungs. Her mother thinks that Hazel is depressed because of her cancer. A day, her mother inscribe her in a cancer patient support group. Hazel wouldn’t go there  because she thinks that she was not depressed, and that the group is boring. She goes there for the pleasure of her parents. She meets augustus waters, a 17 years old boy who osteosarcoma caused him to lose his right leg.They meet after the Support Group and converse on the fact that they were not « literally » in the heart of Jesus, but in a basement. When everything seems to go well, Augustus pulls out a cigarette and puts it between his lips. Hazel is disgusted by this and yells at him saying that he’s already got cancer and he wants to pay money for more cancer, « Not being able to breathe sucks, » she yells. Augustus calmly explains the metaphor, which is, « You put the thing that kills you right between your teeth but you don’t give it the power to kill you. » Hazel, impressed by this, goes to his place to watch a movie. Augustus is at the meeting to support his friend, Isaac, whose only remaining eye is soon to be removed due to cancer. Hazel and Augustus strike a bond immediately and agree to read each other’s favorite novels. Augustus gives Hazel The Price of Dawn, and Hazel recommends An Imperial Affliction, a novel written by Peter Van Houten, who lives in Amsterdam, about a cancer-stricken girl named Anna that parallels Hazel’s own experience. After Augustus finishes reading her book, he is frustrated upon learning that the novel ends abruptly without a conclusion. Hazel explains the novel’s author had retreated following the novel’s publication and has not been heard from since. A week later, Augustus reveals to Hazel that he has tracked down Van Houten’s assistant, Lidewij, and, through her, has managed to start an e-mail correspondence with Van Houten. The two write to Van Houten with questions regarding the novel’s ending and the fate of the mother of Anna. Van Houten eventually replies, explaining that he can only answer Hazel’s questions in person. At a picnic, Augustus surprises Hazel with tickets to Amsterdam to meet Van Houten. In Amsterdam, Augustus confesses his love for Hazel and they finally meet Van Houten but are shocked to find that he is a mean-spirited drunk. Later, Augustus confesses to Hazel that… I think you should read the book to know more.

It’s a really good book. The story is really sad, but it’s true. It’s my favourite book, and I enjoy to exchange this book with you. If you want to read the story in french, it’s possible The book title in french is « Nos étoiles contraires ».

Hazel Grace Lancaster est une fille de 16 ans. Elle a un cancer des poumons. sa mère pense qu’elle est dépressive, car la dépression est un des effets secondaires d’un cancer, elle l’inscrit donc dans un gorupe qui se réunit au sein d’une église, appelé « le cœur de l’église » par l’encadrant. Elle rencontre là-bas Augustus Waters, un garçon qui a perdu une jambe à cause d’un cancer des os. Elle rencontre aussi Isacc, un ami d’ Augustus, qui va devenir aveugle. A la fin de la séance au coeur de l’église, Hazel va chez Augustus. Ils s’échangent leurs livres préférés, Hazel lui recommande « Une impériale affliction ». Hazel veut absolument rencontrer l’auteur, soit Peter Van Houten, pour répondre à ses questions à propos de la fin du roman. Augustus lit le livre, et se pose les même questions qu’Hazel. Une semaine plus tard, Augustus révèle à Hazel qu’il a réussi à contacter l’assistante de l’auteur. Elle leur propose une rencontre, mais c’est pratiquement impossible, à cause des soins dont Hazel nécessite. Lors d’un pique-nique, Augustus confie à la demoiselle qu’il a fait le vœu de partir avec elle à Amsterdam, et qu’ils ont les billets. Le jour J arrive, et les deux adolescents partent à Amsterdam accompagnés de la mère de la jeune fille. Là-bas, Augustus confie à Hazel son amour pour elle, qui se révèle réciproque. Lors de leur rencontre avec l’auteur, tout ne se passe pas comme prévu. Peter Van Houten est un homme alcoolique, et pas vraiment agréable. A leur retour, Augustus fait une révélation à Hazel.

C’est de loin mon livre préféré. L’ histoire est triste mais réaliste. Je vous conseille vraiment ce livre.

«Une histoire de peau» et autres récits

Une histoire de peau est un livre divisé en trois parties.

Monsieur.H travail sans relâche dans l’unique but d’obtenir un rang plus élevé,et ainsi aller dans un quartier supérieur et surtout des heures de travail supplémentaires. Il vivait dans le Quartier 7, mais parvint à atteindre le Quartier 6 avec 16 heures de travail. Il vivait avec sa femme, Madame.H et son fils, E. Ce jour là, E commença à écrire un journal secret, et avant de partir, il dit adieu à Ilona, sa meilleure amie, Ilona qui resta dans le Quartier 7. Il était triste. Il écrivit sur son journal : « Jamais je n’abandonnerai Ilona. ». Ceux qui n’étaient pas assez productifs au sein de l’entreprise étaient envoyés sur le miséreux quai abandonné.A 15 ans E était un enfant prodigieux, mais du jour au lendemain, il changea complètement et sa réputation auprès de l’entreprise dégringola. Que va t-il lui arriver ? Va t-il retrouver Ilona ? Résultat de recherche d'images pour "une histoire de peau"

Hélène Horn est une femme d’un certain âge qui a été jadis élue Reine des rêves. Les hommes vivent dans l’unique but de rêver. Or, depuis quelques temps Hélène Horn n’arrive plus à rêver et cherche donc un nouvel appartement pour y vivre confortablement. Elle va alors faire une étrange découverte.

Un inventeur créa un produit révolutionnaire, qui permet de garder son visage à l’âge que l’on souhaite, mais attention, il faut savoir choisir parfaitement l’âge. Certains sont plus beaux à trente-ans qu’à vingt, car on gardera cette forme de visage et de corps, pour le restant de ses jours. On aura beau avoir l’air d’avoir une vingtaine d’années, on pourrait avoir réellement soixante-ans. Pratiquement plus personne ne veut vieillir, excepté la fille de l’inventeur Ela, et son mari, Ale qui décident de vieillir naturellement. A travers ses photographies, elle montre leur évolution naturelle qui n’est plus normale pour la majorité des gens. Mais ses photos posent question et font réfléchir…

 

Nombres de pages : 125

Thêmes : Récits de suspense, aventures

Difficulté : ***

L’interrogatoire

Teddy est un jeune garçon qui adore la télé , il joue tout le temps à la console et regarde souvent la télé. Ses parents ont donc décidé de le mettre dehors , dans le jardin pour le punir . Quand les parents de Teddy venaient le chercher il n’était plus là. On l’a accusé d’avoir volé des lingots d’or pendant que ses parents étaient partis . L’inspecteur de police a interrogé 6 témoins et Teddy . Qui dit la vérité ?L'interrogatoire par Ben Kemoun

Charlie et la chocolaterie

Charlie Bucket est un jeune garçon qui vit avec ses parents et ses quatre grands-parents dans une petite maison. Ils sont pauvres, au point que Charlie ne peut manger de chocolat qu’une fois par an, une petite barre qui est son unique cadeau d’anniversaire. Ils deviennent encore plus pauvres quand Mrs perd son travail de visseur de tubes de dentifrice. Un jour, le mystérieux Willy Wonka, patron de la chocolaterie devant laquelle Charlie passe tous les jours, lance un concours: les 5 enfants qui trouveront les 5 tickets d’or dans ses barres de chocolat auront droit à une visite guidée de l’usine. Avec sa pauvre barre par an, Charlie a peu de chance de gagner, et pourtant…

 

AUTEUR :    Roald Dah

ILLUSTRATEUR : Quentin Blake

J’ai très bien aimer ce livre car il est super bien écrit . La note : 5/5 . La suite de l’histoire : le grand ascenseur de verre .